Ma santé sexuelle

Qu’est-ce que la santé sexuelle ?

Il s’agit d’une façon positive et respectueuse de penser la sexualité et les relations sexuelles. Le bien-être et le plaisir de la personne sont au centre. Les programmes de santé sexuelle sont là pour donner au gens la possibilité de prendre leurs décisions pour avoir une sexualité sans soucis. Mais aussi sans risques, sans violence, sans discrimination, sans contraintes ou pressions.

La santé sexuelle regroupe plusieurs domaines

  • La prévention des IST et du VIH 

Les infections sexuellement transmissibles peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et la reproduction (le désir d’enfant). Il est important de savoir comment se protéger, de repérer les prises de risque et de savoir et comment se soigner.

Beaucoup de progrès ont été fait dans la prévention du VIH et dans les soins aux personnes vivant avec le VIH. On dispose non seulement de médicaments qui permettent aux personnes de mieux vivre avec le VIH, mais également de nouveaux outils de prévention qui ont prouvé leur efficacité. Dans le cadre, de la prévention des IST, il existe également des vaccins et des traitements.

A l’heure actuelle, pour parler de prévention, on parle de prévention combinée pour parler de la prévention du VIH et des autres IST. Elle regroupe plusieurs outils de prévention que les personnes peuvent utiliser pour se protéger du VIH et des autres IST : Préservatif, dépistage et traitements (I=I, PrEP, TPE, …).

  • La planification des naissances

Il s’agit de donner aux personnes toutes les informations permettant de choisir le meilleur moment pour avoir un enfant et en toute sécurité. On aborde notamment les questions sur la contraception, la fertilité, l’avortement, la prise en charge de la grossesse,….

Plus d’information : Zanzu, Aquarelle asbl, liste des Plannings familiaux

  • Les violences sexuelles

L’usage de la force et de la violence lors des rapports sexuels, même au sein du couple est interdit et des lois existent pour protéger les victimes.

En Belgique, l’âge de la majorité sexuelle est fixé à 16 ans. C’est-à-dire qu’il est possible d’avoir des relations sexuelles librement consenties à partir de cet âge.

Les violences ou agressions sexuelles sont définies comme toute forme de contact sexuel indésirable. Il en existe deux sortes : l’attentat à la pudeur et le viol. Elles peuvent même avoir lieu au sein d’une relation ou d’un mariage.

La notion de consentement est très importante pour faire face aux violences sexuelles. Le consentement signifie que les deux personnes ont marqué leur accord pour avoir une relation sexuelle ensemble. Il ne suffit pas qu’une des personne n’ait pas dit non pour qu’il y ait consentement, mais qu’elle ait dit oui volontairement, que ce soit sa décision.

Parmi les violences sexuelles, on retrouve ce qui concerne les mutilations génitales féminines (excision, infibulation,…). Elles sont interdites sur le territoire belge. Plus d’informations sur les mutilations génitales sur le site du GAMS.

 

Vous êtes victime de violences sexuelles ? un site internet et une ligne d’écoute gratuite  sont à votre disposition  sur le site de Ecoute Violence Conjugale 

 

Découvrez la vidéo de la campagne #Jdiwi de Amnesty International sur le consentement.

  • Orientation sexuelle et identité de genre / Diversité sexuelle et de genre

Il existe une diversité d’attirance affective et sexuelle et différentes façons d’exprimer son identité (affective, sexuelle, de genre, etc…). Les gens choisissent de se définir ou pas selon ces critères.

L’identité de genre: l’identité de genre est la façon dont une personne se perçoit et/ou sidentifie en tant que femme ou en tant qu’homme.

La façon de se percevoir peut être différente du sexe biologique de la naissance. Lorsqu’une personne ne se perçoit pas comme appartenant au genre qui lui a été assigné à la naissance (homme qui se sent femme ou femme qui se sent homme), on parle d’une personne transgenre

L’expression de genre représente la manière (habillement, comportement,…) dont une personne exprime ouvertement son identification au genre féminin ou masculin.

L’orientation sexuelle : correspond à l’attirance sexuelle et/ou amoureuse que l’on peut ressentir pour une autre personne.

  • Si cette personne est de sexe différent du notre, on parle d’hétérosexualité.
  • Si cette personne est du même sexe que nous, on parle d’homosexualité.

Entre ces deux catégories, il existe plusieurs autres possibilités : bisexualité, pansexualité, asexualité, hétéroflexibilité/homoflexibilité, etc…

Plus d’info : Genres PlurielsAlter VISIORainbow House